Database NAT : une nouvelle base de données sur les méthodes de recherche sans animaux


22 septembre 2020

Nos amis et collègues de l’association allemande « médecins contre l’expérimentation animale » (Ärzte gegen Tierversuche) ont construit une nouvelle base de données permanente sur les méthodes de recherche sans expérimentation animale. La base de données est accessible à cette adresse.

Voici ce qu’ils nous disent dans leur communiqué de presse.

« Ce projet unique en son genre démarre avec 250 entrées de procédures développées dans le monde entier, complété continuellement.

Celles-ci seront accessibles en allemand et en anglais, afin que tous les publics puissent s’informer de cette recherche innovante. Nous résumerons chaque méthode et en indiquerons les sources et les contacts.

Le recueil couvre de nombreuses disciplines telles que l’oncologie, la toxicologie, le développement des médicaments, ainsi que diverses techniques tels que les organes sur puce, la bio impression 3D, la recherche in silico. (Simulations informatiques).

Pourquoi un tel projet ?

Au cours des dix dernières années, un nombre incalculable de procédés et de technologies sans expérimentation animale ont été mis au point dans les domaines de la médecine et des sciences de la vie et il est actuellement pratiquement impossible d’en avoir une vue d’ensemble.

Le gouvernement fédéral allemand n’a jamais mis à disposition un portail d’informations actualisé. Nous en avons donc nous même pris l’initiative, en réalisant cette base de données en toute autonomie.

Avons nous éveillé votre curiosité ? Alors jetez y un coup d’œil et partagez cette information ».

Il est intéressant de noter que le Comité Scientifique Pro Anima à travers EthicScience a déjà financé et soutenu des programmes de recherches figurant dans cette Database.

À savoir la recherche sur le cancer du poumon et sur la maladie de Parkinson, la toxicité de la cigarette électronique, la bio impression en 3D pour la nouvelle génération de tissus synthétiques qui vont servir à réparer nos organes et de peau artificielle notamment pour les grands brulés, la toxicologie cellulaire avec Lucs/Valitox.