Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Nos missions et engagements

Créé en 1989 sous la présidence d’honneur du Professeur Théodore Monod, le Comité scientifique Pro Anima (association loi 1908) est un conseil formé autour de scientifiques, universitaires et membres du corps médical, tous bénévoles, qui œuvrent avec des laboratoires partenaires au développement et à la promotion de programmes de recherche scientifique hors modèle animal.

Le Comité a pour objectif de promouvoir la sécurité sanitaire de l’homme et de faire progresser la biomédecine humaine.

Pro Anima un postulat pionnier

Dès sa création, Pro Anima a apporté la preuve rigoureuse qu’aucune espèce ne pouvait être prise comme modèle biologique fiable pour une autre.

À partir de considérations scientifiques et logiques en premier lieu, Pro Anima a ainsi identifié le recours aux modèles animaux, pour l’évaluation de la toxicité chez l’homme ou pour la recherche biomédicale, comme une cause de dysfonctionnements de notre recherche.

Membre de l’ECEAE (European Coalition to End Animal Experiments), l’association travaille en ce sens avec les grandes ONG françaises et européennes (Code Animal, Fondation Brigitte Bardot, Fondation 30 Millions d’Amis, LSCV, L214, SNDA, UBAEAV…); nos arguments scientifiques dénonçant l’inefficacité du modèle animal rejoignent les arguments éthiques.

Sur le terrain, Pro Anima participe à des colloques nationaux et internationaux, des débats, organise des manifestations pour notamment permettre à la fois la synergie des avancées de la recherche et de la réglementation en matière de santé humaine, la sensibilisation aux enjeux de l’expérimentation animale, et la promotion des méthodes substitutives.

Pro Anima a par ailleurs été pionnier en organisant, dès 1995, une première conférence à l’Assemblée Nationale où 101 députés se sont prononcés en faveur des alternatives à l’expérimentation animale.

En 1996 et 1999, ont été créés les deux premiers colloques européens sur la toxicologie moléculaire : 96’ Molecular Toxicology à Sophia Antipolis et 99’ Molecular Toxicology au Carré des Sciences à Paris.

En décembre 2008, Pro Anima est sélectionné par l’EPHA (European Public Health Alliance) pour collaborer directement aux politiques de santé dans l’Union Européenne.

Depuis 30 ans, le Comité scientifique Pro Anima rencontre des responsables français et européens, afin de les alerter sur les failles du système de santé basé sur l’expérimentation animale et de les informer des méthodes plus fiables pour l’humain et plus éthiques et respectueuse du vivant.

Retrouvez l’ensemble de nos actions

Menant ainsi un travail d’information et de sensibilisation notamment auprès des décideurs publics mais aussi du grand public et de la communauté scientifique elle même, le Comité Pro Anima publie et diffuse également la revue trimestrielle Sciences, Enjeux‚ Santé pour faire le point sur l’actualité et les avancées de ces méthodes alternatives à l’expérimentation animale.

Depuis 2006, Pro Anima pilote le programme de toxicologie cellulaire VALITOX ; en lien avec des laboratoires de recherche innovants, et soutenu par un ensemble de mécènes et donateurs particuliers, hommes et femmes de cœur et d’intelligence désireux de proposer des solutions concrètes au problème de l’expérimentation animale ; ceci, à des fins de santé publique.

En 2013, et afin de participer financièrement au développement d’un plus grand nombre de programmes de recherche hors modèle animal, Pro Anima a également créé le Fonds et Prix EthicScience, véritable plateforme fédératrice à l’égard de la recherche hors expérimentation animale.

L’association est libre de toute sujétion politique, philosophique, confessionnelle ou autre.

Le Comité scientifique Pro Anima est actuellement présidé par Sylvia Hecker (présidence vacante).

« Je préfère une ignorance malgré mon inlassable curiosité, à l’acquisition d’un savoir que je saurai n’avoir été obtenu que grâce à la souffrance d’un être vivant. »

Pr Théodore Monod