VALITOX : une des alternatives aux expérimentations animales.


VALITOX

Réalisation technique : Dr Christophe Furger sous l’expertise scientifique du Pr Jean-François Narbonne.

Technique

VALITOX est un nouveau test de toxicité réalisé sur des cellules humaines en culture. Il est basé sur l’émission de lumière (fluorescence) et mesure le niveau d’altération cellulaire suite à l’effet d’un agent toxique ou supposé l’être. Il fonctionne sur tout type de cellules et permet un usage haut débit associé à un coût de réalisation très concurrentiel.

La prédictivité de  VALITOX pour la toxicité aiguë pour l’Homme est de 72% contre 65% et 61% pour les tests réalisés respectivement sur souris ou sur rat.

Applications

Le principe du test étant basé sur le processus de mort cellulaire, il peut s’appliquer aux mesures de toxicité aiguë ou chronique.

VALITOX peut remplacer les tests de DL50 et de CL50 en toxicologie et écotoxicologie concernant les domaines pharmaceutiques, cosmétiques, alimentaires, agrochimiques et des substances chimiques.

VALITOX peut s’appliquer en particulier dans le cadre de la Directive européenne REACH (Registration, Evaluation, Autorisation of Chemicals) dans lequel 140 000 substances doivent être testées entre 2013 et 2018 qui, par application des protocoles classiques, utiliseraient des millions d’animaux.

Historique

2006 – 2011 : Recherche et Développement
Premières démonstrations sur la pertinence du concept puis plusieurs années de travail pour la mise au point de la technique.

2009 : Publication dans la revue scientifique ALTEX (mars 2009) et présentation au Congrès Mondial sur les Méthodes Alternative (WC8, Rome, août 2009).

Avril 2011 :  Dépôt du dossier VALITOX auprès de l’ECVAM, l’organisme européen en charge de la validation des alternatives aux expérimentations animales. (n° de dépôt IHCP/103/(ARES)2011)

2012 : La Fondation Brigitte Bardot (FBB) s'informe des dossiers auprès de l'ECVAM et obtient un courrier de John Dali, commissaire Européen à la santé précisant qu'une analyse détaillée a été réalisée sur le dossier en 2011 demandant des ajustements.

Septembre 2013 : Le dossier est repris en main par la société LED sous la direction de Christophe Furger.

Octobre 2014 : Nouveau dépôt du dossier auprès de l’ECVAM (TM2014 - 05) après la mise en conformité demandée.

2015 : nouvelles questions posées par l’ECVAM

Partenaires

La plupart des organisations soutiennent VALITOX que ce soit financièrement ou encore au niveau du lobbying et de la communication.

La LSCV (Ligue Suisse contre la Vivisection), la SNDA (Société Nationale de Défense des Animaux), la FBB (Fondation Brigitte Bardot), l’Association Bourdon, 30 millions d’amis, ont financé ce projet unitaire piloté par Pro Anima.