achat de cialis en belgique ou acheter du viagra en toute securite meilleur site pour cialis en ligne cialis 10 mg vente en ligne viagra pour homme en pharmacie sans ordonnance

EthicScience


Fonds pour une recherche hors expérimentation animale

Projet

Le Fonds EthicScience a pour but de financer et d'aider le développement de programmes de recherches pertinents au service de la santé humaine, sans expérimentation animale. Grâce à vos dons, nous pouvons donner à la science de demain les moyens de se développer.

Donner

En donnant dès aujourd'hui, vous soutenez une recherche efficace, au service de tous, concernant des problématiques actuelles et des pathologies lourdes. Le cancer, l'évaluation des molécules toxiques de notre quotidien, l'impact sur notre santé des cigarettes électroniques etc.

Les sommes récoltées seront distribuées équitablement aux programmes scientifiques soutenus par le Fonds EthicScience.

Les  programmes soutenus

Le fonds d'action EthicScience soutient trois* programmes scientifiques à la pointe, issus de laboratoires innovants, proposant de réelles avancées sur des problèmatiques variées : Le cancer, l'évaluation des produits chimiques présents dans notre quotidien et l'impact des cigarettes électroniques sur la santé. Ces programmes n'engagent aucun test sur animaux.

Comprendre la maladie de Parkinson

brain1

Parkinson : Nous soutenons les travaux du Professeur Schwamborn. 
Mobilisé avec son équipe pour comprendre et traiter la maladie de Parkinson, Jens Schwamborn utilise les dernières technologies de la bio ingénierie pour trouver des solutions concrètes à cette terrible pathologie. 
En France 150 000 personnes sont touchées par cette pathologie. L’expérimentation in vivo ne permettant pas d’avancées significatives concernant les maladies neurodégénératives, il est nécessaire de soutenir les nouveaux outils de recherche n’impliquant pas l’expérimentation animale. Lire la suite


Cancer : Un modèle en 3 D de tumeurs humaines

Cancer cell scientific 3d illustrationMalgré un effort de recherche sans précédent qui a impliqué depuis plusieurs années des millions d'animaux et des milliards d' euros, plus de 8 millions de personnes meurent encore chaque année du cancer dans le monde. En effet, l'industrie pharmaceutique peine à mettre au point de nouveaux traitements contre le cancer, avec seulement 5% de médicaments validés sur les 10 dernières années.
En cause l'efficacité des nouvelles molécules qui, bien que prometteuses en laboratoire, se révèlent décevantes lors des tests cliniques.

Au vu de ces maigres résultats, il est essentiel d'améliorer la qualité de la recherche préclinique grâce à des modèles plus prédictifs... Lire la suite


Développement d'un test in vitro sur la toxicité des cigarettes électroniques, hors tests sur animaux

fa9cc3_6b7bc0f729d245c4caabf31b2d1cc431[1]Malgré un besoin urgent et une demande croissante de la population intéressée, il n'existe pas aujourd'hui de tests adaptés permettant d'évaluer in vitro les effets à court et à long terme de la cigarette électronique. Cette dernière permet à l'utilisateur d'assimiler de la nicotine sans qu'il y ait de phénomènes de combustion et sans causer de désagréments pour l'entourage. Lire la suite


Valitox

chemical - test - studiesLa suite logique du programme VALITOX initié en 2007 co financé par la SPA, la Fondation Brigitte Bardot, la SNDA, 30 Millions d'amis, la LSCV et l'association Bourdon.

Un outil sophisitiqué utilisant la technique de fluorescence permettant une meilleure évaluation de la toxicité aigüe et chronique des molécules en contact avec l'être humain ou son environnement. Il s'intègre à un panel d'autres tests cellulaires alternatifs aux tests sur les animaux avec un meilleur taux de prédictivité (82% contre 65% sur rongeurs).

*VALITOX étant un projet antérieur au lancement du fonds EthicScience, il n'entre pas dans le cadre de la collecte. Il est évoqué ici dans le but d'informer et de communiquer autour de ce programme unitaire. Lire la suite


Peau Synthétique nouvelle géneration

fa9cc3_45ffbc7deebe462da7e7dcda0832497a[1]Une nouvelle géneration de peau syntétique in vitro voit le jour. Certains ingrédients chimiques ne peuvent plus être testés sur animaux dans le cadre de la cosmétique. Mais d'autres ingrédients, lorsqu'ils ont un autre usage (pharmacies, agroalimentaire) continuent d'être téstés sur des animaux.

Avec des modèles 3D reconstruits grâce à des cellules humaines, il s'agit de proposer un modèle alternatif à l'expérimentation animale. Une fois développé et validé ce système pourra être utilisé pour des études de sécurité des substances cosmétiques et produits ménager. Lire la suite

La biologie cellulaire encouragée par le Prix EthicScience 2019

50 000€ pour le prix EthicScience !

C'est la somme dédiée à la recherche pour remplacer les tests sur animaux.

Les chercheurs bénéficiaires se la partageront.

Cette année grâce à un généreux mécène, bienfaiteur de Pro Anima, le Prix EthicScience permettra de mettre au point des recherches en toxicologie cellulaire complémentaires à Lucs/Valitox.

Il s’agit de deux programmes : l’un visant à développer la fabrication de tissus humains bioimprimés en 3D, l’autre sera étudié à l’aide de cellules souches pour atteindre plusieurs domaines réglementaires (toxicité aiguë par inhalation, par voie cutanée et par ingestion).

Depuis sa création en 2013, EthicScience a pour objectifs d’encourager la recherche sans test sur animaux issue des plus récents progrès scientifiques. En effet, EthicScience a permis de soutenir des recherches sur le cancer du poumon issues de la biologie moléculaire, un programme sur la toxicité de la cigarette électronique, un autre de reconstruction de peaux sur un modèle synthétique. En 2018, l’équipe du Professeur Jens Schwamborn a été récompensée pour ses travaux sur la maladie de Parkinson.

Grâce à ces avancées significatives, Pro Anima renouvelle son action en faveur d’une recherche fiable, moderne et éthique.

Valitox : Un nouveau partenariat

La société Poietis s’associe avec la société AOP (Antioxydant Power) pour mettre en place une preuve de concept qui permettrait l’exploitation des deux technologies.

L’idée est d’appliquer la technologie Lucs/Valitox développée par AOP à des modèles de tissus humains bio imprimés par Poietis. Si cette preuve de concept apporte des résultats concluants, nous pourrions soumettre cette nouvelle génération de modèles in vitro pour validation à l’ECVAM (Centre Européen pour la Validation des Méthodes Alternatives) et donc participer activement au remplacement des tests sur les animaux. Il s’agit donc d’une adaptation du protocole de bio-impression de tissus humains (Poieskin) à la technologie Lucs/Valitox.

Cette association est une nouvelle ambition pour Valitox. Ce programme de recherches a aussi été sélectionné pour l’édition 2019 du Prix EthicScience.

Poietis est une société de biotechnologie spécialisée dans le développement et la fabrication de tissus humains bio-imprimés en 4D.

Depuis sa création en 2014, l’entreprise développe des modèles physiologiques. Poietis commercialise Poieskin, la première peau humaine bio-imprimée disponible sur le marché.

Sur les bases de son expertise dans les technologies de bio-impression et en particulier la bio-impression laser haute résolution, Poietis a également développé la plateforme multinationale de bio-impression NGB (Next Generation Bioprinting).

La plateforme NGB a pour but de permettre aux spécialistes d’ingénierie tissulaire et aux chercheurs une plus grande liberté dans les choix des matériaux et d’hydrogels et une meilleure polyvalence dans leurs recherches et développements.

La technologie de bio-impression de Poietis est le fruit d’une recherche innovante menée pendant six ans par l’INSERM et l’Université de Bordeaux.