Dr Milica Radisic élue membre de la NAI, rapport de la première réunion du réseau des parties prenantes d’ONTOX, jumeaux numériques en biologie et autres

Dr Milica Radisic élue membre de la NAI, rapport de la première réunion du réseau des parties prenantes d’ONTOX, jumeaux numériques en biologie et autres


Actus sur les méthodes non-animales

22 - 26 janvier 2024

1. Dr Milica Radisic est élue membre de la U.S. National Academy of Inventors (NAI)

Dr Milica Radisic a été élue Fellow 2023 de l’US National Academy of Inventors (NAI), cette réalisation souligne ses contributions exceptionnelles dans l’avancement de la recherche et l’impact positif des applications concrètes. 

Le programme NAI Fellows honore les réalisations exceptionnelles des inventeurs universitaires qui, grâce à la collaboration interdisciplinaire, au dévouement et à l’innovation, ont réussi à transformer leurs recherches en technologies commerciales tangibles qui améliorent considérablement la société. Être sélectionné comme boursier NAI représente le summum de la reconnaissance professionnelle pour les inventeurs universitaires.

Professeure renommée à l’Université de Toronto et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génie des organes sur puce, Mme Milica Radisic a joué un rôle crucial dans l’avancement des domaines de l’ingénierie des organes sur puce et du développement des biomatériaux. Ses contributions notables comprennent la direction du programme de formation CREATE du CRSNG en génie et en entrepreneuriat de l’organe sur puce et la création du centre collaboratif CRAFT, consacré à la transformation de dispositifs d’organes sur puce en produits prêts à l’emploi

En savoir plus (article en anglais)

2. Rapport de la première réunion du réseau des parties prenantes d’ONTOX : Creuser sous la surface d’ONTOX avec les parties prenantes

L’objectif du projet Horizon 2020 ONTOX — tests de toxicité à doses répétées de produits chimiques basés sur l’ontologie et l’intelligence artificielle pour l’évaluation des risques de nouvelle génération — visent à fournir une solution fonctionnelle et durable générique pour faire progresser l’évaluation des risques chimiques pour les humains, sans l’utilisation d’animaux, conformément aux principes des essais de toxicité du XXIe siècle et de l’évaluation des risques de la prochaine génération. Cette solution consiste en une stratégie visant à créer de nouvelles méthodologies d’approche (NAMs pour New Approach Methodologies ), afin de prédire les effets toxiques systémiques à doses répétées qui, combinés à une évaluation de l’exposition adaptée, permettront d’évaluer les risques pour l’homme. La définition ONTOX des NAMs est la suivante : une stratégie basée sur l’intelligence artificielle associée à une batterie de tests in vitro et d’outils in silico pour la prévision des risques, à combiner avec une évaluation personnalisée de l’exposition aux fins de l’évaluation des risques humains.

La réunion du réseau des parties prenantes a permis de cerner les obstacles, les facteurs et les défis particuliers qui doivent être abordés. Il a été conclu qu’il existe un besoin continu de mobilisation des parties prenantes, y compris l’organisation d’un « hackathon » pour relever les défis, afin d’assurer la mise en œuvre réussie des NAM et des PRA (Probabilistic Risk Assessment) dans l’évaluation des risques chimiques.

En savoir plus (article en anglais)

3. Jumeaux numériques en biologie : transformer la recherche et faire progresser les 3R

En science, les jumeaux numériques permettent de reproduire des phénomènes biologiques avec une grande précision et une grande polyvalence. Ces approches novatrices ont le potentiel de réduire, voire de remplacer, les modèles animaux précliniques, ouvrant la voie à une trajectoire plus éthique dans les techniques de recherche.

Dans son article, le FC3R présenteles trois projets jumeaux numériques menés par l’Inria qui ont été présentés lors de la conférence EMBO « Digital tools » qui s’est tenue à Sant Feliu de Guixol (Espagne) en novembre 2023.

Les travaux du Dr Anna Niarakis (Université Toulouse III-Paul Sabatier, Inria Saclay) qui développe un modèle numérique jumeau révolutionnaire spécifiquement adapté à la polyarthrite rhumatoïde (PR). Le Dr Dirk Drasdo et ses collègues de l’Inria Saclay Île-de-France participent activement au développement d’un jumeau numérique du foie, organe complexe qui joue un rôle crucial dans diverses fonctions corporelles, dont le métabolisme, la détoxification et la régulation de la glycémie. Puis le projet européen EDITH-CSA, présenté par Liesbet Geris (Institut VPH, Europe), une collaboration entre 23 partenaires, financée par le programme de recherche et d’innovation Horizon Europe de l’Union européenne, dans lequel l’Inria est impliqué.

En savoir plus

4. Cellcolabs annonce un partenariat avec REPROCELL pour une distribution mondiale de cellules souches mésenchymateuses et produits dérivés de qualité certifiée “bonne pratique de production”

Cellcolabs AB, une entreprise dérivée de l’Institut Karolinska spécialisée dans la production de cellules souches mésenchymateuses (MSC) de qualité recherche et certifié de bonne pratique, et REPROCELL Inc., la première société japonaise de cellules souches pluripotentes induites (iPSC), se sont associées pour distribuer à l’échelle mondiale des MSC et dérivés de MSC de haute qualité fabriqués par Cellcolabs pour la recherche et les applications cliniques. Cet accord comprend également une distribution exclusive au Japon.

En savoir plus (article en anglais)

5. Organes sur puce : un aperçu complet des cours internationaux sur cette technologie

Dynamic42 propose une carte interactive pour trouver les cours disponibles sur les organes sur puce et choisir celui qui correspond aux besoins des chercheurs. La liste des cours détaille le contenu pédagogique, le lieu, la durée et le prestataire. Cette liste contient uniquement des prestataires proposant des cours théoriques et pratiques.

En savoir plus (article en anglais) 

6. Le NIH suit les recommandations des scientifiques de PETA pour stimuler la recherche non animale

Afin de moderniser la politique scientifique au sein des National Institutes of Health (NIH), et permettre de mieux soutenir l’utilisation et l’adoption de méthodes de recherche non animales (également connues sous le nom de NAMs, New Approach Methodologies), le Science Advancement & Outreach (SAO) de PETA répond à plusieurs reprises aux demandes d’informations du NIH sur ces questions et envoie des lettres aux dirigeants de l’agence avec leurs recommandations.

Les scientifiques du SAO ont recommandé que le NIH augmente le financement et le soutien des NAMs et ont proposé plusieurs moyens pour y parvenir, notamment en développant un financement spécifique, en modifiant et/ou en mettant en œuvre de nouvelles infrastructures, en formant des scientifiques financés par le NIH et en créant des opportunités de collaboration entre médecins et chercheurs.

Le 14 décembre 2023, un groupe de travail spécial du NIH sur les NAM a publié ses recommandations au comité consultatif du directeur du NIH. Les suggestions formulées précédemment par les scientifiques du SAO ont été intégrées dans de nombreuses recommandations, qui ont été unanimement acceptées.

En savoir plus (article en anglais)

7. Questions-réponses avec le professeur Hazel Screen : Des os aux organes sur puce sur l’Opération Ouch !

Co-dirigeant du Centre for Predictive in vitro Models de l’Université Queen Mary de Londres (QMUL), le professeur Hazel Screen de la School of Engineering and Materials Science a récemment relevé un nouveau défi : expliquer le monde fascinant de la technologie des organes sur puce au jeune public de l’Opération Ouch ! une chaîne YouTube qui vise à démystifier les hôpitaux pour les jeunes téléspectateurs ; “L’hôpital ne sera plus un endroit « effrayant » où aller alors que nous apprenons toutes les choses passionnantes qui s’y passent”.

En savoir plus (article en anglais)

8. Webinaires et conférences à venir