Cancer : Un modèle en 3D de tumeurs humaines

OncotheisUn modèle 3D in vitro de tumeurs humaines pour la découverte et l’évaluation de nouveaux médicaments contre le cancer : une alternative aux expérimentations animales.

Dr. Christophe Mas, OncoTheis, Genève, Suisse.

Christiane LAUPIE, présidente de Pro Anima remet un chèque à l'entreprise Oncotheis

Christiane LAUPIE, présidente de Pro Anima remet un chèque à l'entreprise Oncotheis

Un article paru dans Paris Match

Un article paru dans Paris Match

Malgré un effort de recherche sans précédent qui a impliqué depuis plusieurs décennies des millions d’animaux et des milliards de dollars, chaque année plus de 8 millions de personnes meurent encore du cancer dans le monde. En effet, l’industrie pharmaceutique peine à mettre au point de nouveaux traitements contre le cancer avec seulement 5% de médicaments validés sur les 10 dernières années.

En cause, l’efficacité des nouvelles molécules, qui bien que prometteuses en laboratoire se révèlent décevantes lors des tests cliniques. Au vu de ces maigres résultats, il est essentiel d’améliorer la qualité de la recherche préclinique grâce à des modèles plus prédictifs qui permettront de mieux évaluer l’efficacité des futurs médicaments avant de les tester chez l’Homme.

Aujourd’hui les médicaments sont principalement testés sur des souris ou des rats de laboratoire qui sont génétiquement modifiés de façon à développer un cancer, ou à qui l’on implante des tumeurs pour simuler la maladie humaine (xenotransplantation tumorale). Ces méthodes impliquent le sacrifice d’un grand nombre d’animaux. Or, de nombreuses études ont démontré que le cancer n’évolue pas de la même façon chez les rongeurs que chez l’Homme et que ces modèles animaux ne sont pas assez représentatifs des cancers humains pour permettre le développement de médicaments efficaces.

 

L'équipe d'Oncotheis

L'équipe d'Oncotheis

Dans les laboratoires d’OncoTheis nous travaillons à la création de nouveaux modèles tridimensionnels in vitro de tumeurs, construits à partir de cellules de patients afin d’obtenir des
informations directement applicables à la maladie humaine. Nous avons ainsi élaboré un modèle unique de cancer du poumon in vitro. Le cancer du poumon est la première cause de décès par cancer en France et dans le monde, et malgré quelques avancées thérapeutiques, son pronostic reste sombre avec un taux de survie à 5 ans inférieur à 14 %. L’utilisation d’un modèle in vitro humain pour tester de nouvelles thérapies devrait apporter une meilleure prédictibilité et permettre de mieux sélectionner les futurs médicaments, tout en représentant une réelle alternative à l’expérimentation animale.

Notre objectif est maintenant de valider la fonctionnalité de ce modèle en montrant qu’il se comporte de façon similaire à la tumeur du patient. Cette étape nécessite une série de tests biologiques qui doit aboutir à la caractérisation histologique, génomique et pharmacologique du modèle in vitro.

Dans un second temps, nous appliquerons la même technologie à d’autres types de cancer, notamment le cancer du colon.

Enfin, ces modèles 3D in vitro humains permettront d’identifier des bio-marqueurs prédictifs qui sont déterminant pour l’accès à une thérapie ciblée, et donc à la mise en place d’une médecine personnalisée.


Contact :
Dr. Christophe Mas est le directeur scientifique d’OncoTheis, une compagnie Suisse de biotechnologie spécialisée en ingénierie tissulaire et développement de tests in vitro pour l’oncologie.

Adresser toute correspondance à : christophe.mas@oncotheis.com